Numérisation films panoramiques avec le Nikon Coolscan V

C'est bien beau de faire de l'argentique, mais au 21 ème siècle il est indispensable de numériser ses images !
Comment scanner les films de l'Hasselblad Xpan (ou Horizon, H202, S3, Noblex135 ...) avec un Nikon Coolscan 5 ?
Je décris ci-dessous la méthode que je pratique depuis quelques années avec succès. C'est une reprise d'un article déjà ancien ... et qui pourrait rendre encore de bons services !

Le scanner Nikon Coolscan V

Ce scanner n'existe plus en neuf, mais on en trouve d'occasion sur les sites comme ebay ou Le bon coin, malheureusement il est toujours recherché et sa cote reste élevé.
Par rapport à un scanner à plat, il a l'avantage de n'occuper que très peu de place sur le poste de travail.

Le Nikon Coolscan 5 est fait pour scanner le format 24x36 , malheureusement il n'a pas été prévu pour le format 24x65 de l'Xpan ! Heureusement, il existe une solution que je me propose d'exposer ici.

Le Nikon Coolscan 5 étant ancien, il faut le faire fonctionner sur un système de l'époque: Windows XP ainsi qu'un Photoshop "hors d'âge" ! Ce n'est pas bien difficile, il y a pléthore de pc ancien sur le marché de l'occasion !
J'utilise un Dell 610 qui fonctionne parfaitement pour cet usage.

La méthode est basé sur l'utilisation de l'avaleur de film : cette interface permet de se passer de la manipulation fastidieuse des films.

Développement et classement des films

Je développe moi-même les films noir-et-blanc. Pour la couleur, je faisais appel à un labo professionnel, mais cela fait bien longtemps que je n'en ai pas refait, mes pellicules fétiches n'existent plus ... et le labo ne développe plus les films (!).

Je découpe mes films par 3 images pour les ranger dans des feuilles de classement (Panodia/Hama ...),  cela fait 7 fois 3 images soit une feuille de rangement par film (21 photos pour l'Xpan avec une 36 poses).
Attention : pour un bout de film ne comportant qu'une seule image, il faut garder de la marge pour l'avaleur de film.

Pour repérer et nommer les futures images , voici une méthode de nommage :

    1. Une lettre fonction du type : C couleur, NB noir et blanc, D diapo  ...
    2. Un numéro de film : le numéro du film dans l'année, 00 à 99
    3. Un numéro pour l'année :  de 00 à 99 , par exemple 18 pour 2018.
    4. Un index de rangement dans la feuille : numéro de ligne : de 1 à 7 , numéro de colonne : de 1 à 3


Par exemple : D021563 sera un panoramique diapositive fait en 2002 , 15 ème film de l'année , rangée 6 et 3 ème image .
Il est ainsi bien plus facile de retrouver le film correspondant.

Scanner une image panoramique

Le principe consiste à scanner le film panoramique en 2 fois et de réaliser le raccord par la suite sous PhotoShop.

Préparation des paramètres de scan

Cliquer sur 
puis choisir "Paramètres de l'aperçu"
Sur le scan de l'aperçu, l'appareil fera un réglage de la mise au point ainsi que de l'exposition.
Cette exposition restera mémorisé

puis choisir "Numérisation unique"

Très important , pour le scan des images panoramiques en 2 parties : désélection de l'exposition !
sinon l'exposition risque d'être différente entre 2 scans d'une même image et le raccord particulièrement visible !

Puis choisir "Enregistrement du fichier", le jpg reste économique en terme d'occupation mémoire tout en conservant une bonne qualité,

Choisir le type de film :

puis le mode :

Ouvrir la palette d'outils 1 :

Choisir une Echelle de 100% et la résolution désirée.
Je scanne à 2900 dpi, cette valeur est largement suffisante pour de l'impression A4 et permet de réduire sensiblement la durée de travail du scanner.

Choisir la fonction ICE :
Cette fonction supprime toutes les poussières ... et des heures de travail au tampon !
Par contre cette fonction n'est valable que pour les films couleurs et diapositives, pas pour le Noir et Blanc.

Sauvegarder les réglages (important !), et choisir un nom descriptif facile à reconnaître :


Cette opération n'est à faire qu'une fois.
On peut passer au scanning !

Scanning du film

Deux cas : soit l'image est l'extrémité de la bande , soit elle est au centre ou au bout de la bande (bande de 3 images).

Cas de l'image à l'extrémité de la bande (la première)

Première partie
Faire un rappel des réglages à chaque nouvelle image, le scanner perd le réglage choisi précédemment.

Introduire le film dans l'avaleur de film , puis faire un aperçu 
Le scanner tente de déterminer le nombre d'image(24x36) de la bande, réalise les réglages de l'aperçu, et donne une imagette.


Si elle est bonne, lancer le scan : 
Le logiciel demande les informations d'enregistrement du fichier (préfixe, suffixe, à faire la première fois),
Patienter quelques instants ...
Le Nikon n'est pas très rapide, mais pas trop lent non plus. La fonction ICE augmente le temps de traitement, les diapositives sont toujours plus rapide à scanner que les négatifs. Un négatif sur-exposé (sombre) sera très long à scanner.

Deuxième partie
Il s'agit maintenant de scanner la 2 ième partie du film.
En restant sur la même image, ajuster l'offset en ajoutant +110 pour un film Xpan , ou +90 pour un film H202 :
Cette valeur permet de déplacer le scan sur la 2 ième partie du film afin d'avoir 2 images qui se chevauchent.
A nouveau  lancer le scan :
(sans faire Aperçu ni rappel réglages ! )

Parfois le scanner se positionne différemment en fonction de l'analyse initiale de la bande , et là il faut tâtonner avec l'offset pour faire avancer ou reculer le film.

Images suivantes

Première partie
Pour information, la sélection des numéros d'images suivantes se cache ici :
Choisir le numéro correspondant à la deuxième l'image.
 Faire un rappel des réglages, et mêmes manipulations que précédemment, Aperçu et scan ...

 Deuxième partie
 Idem , ajouter 110 (ou 90) ... etc

Il ne reste plus que (!) le collage et la découpe sous PhotoShop.

Collage sous PhotoShop

Mon logiciel est ancien, c'est une version 8 (PhotoShop CS)qui tourne sur Windows XP.
Ce logiciel propose une fonction "Merge", qui marche parfaitement, simple et rapide.
Ouvrir les 2 scans précédents
Lancer la fonction Merge
Laisser travailler PhotoShop ...
Il ne reste plus qu'a découper l'image, aplatir les calques et sauvegarder.
Voici le résultat sans aucune retouche:
Pour avoir une idée de la qualité de résolution à 2900dpi, voici un détail de l'image à 100%, l'image faisant tout de même plus de 19 millions de pixel !

Sur ce site, vous pouvez voir ma galerie XPAN couleur et ici quelques Noir&Blancs.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test objectif Panasonic 14 mm f2.5 pour µ4/3

Numérisation des plaques photographiques