GoPro Hero6 en photographie

Go, c'est parti
La GoPro est une caméra vidéo destinée aux activités "outdoor", mais qui peut faire aussi des photos. Alors peut-elle remplacer mon appareil photo quand je pars dans la nature ?
GoPro hero 6 en photographie

Personnellement, je fais de la randonnée en montagne et des randonnées à vélo, je me pose la question, puis-je laisser à la maison mon petit Panasonic LX5 (ou LX100) qui m'a accompagné partout jusqu'à présent et me contenter de la GoPro ? Il est vrai que dans ces activités, tout superflu en poids et en volume est à éliminer ! et qui dit appareil photo, si petit soit-il, dit aussi sacoche, chargeur, batteries, cartes SD, câbles ... et quand la situation est bonne, dois-je prendre la caméra dans une main et l'appareil photo dans l'autre ? Un seul appareil serait l'idéal, la Gopro avec ses qualités en vidéo, sa compacité, et ses fonctions dédiés à l'action est irremplaçable, reste la photographie à évaluer.
Je vous propose de survoler les possibilités en photo de la hero6.

Prise en main de la Go
La caméra seule a tendance à glisser entre les mains, rien n'a été prévu pour la tenir ainsi. La caméra n'a pas de fixation 1/4', le boitier est donc indispensable pour lui adjoindre la fixation traditionnelle des appareils photos.
Pour parfaire la tenue, une poignée sera la bienvenue. Evidemment on perd en compacité en lui adjoignant des accessoires.
Sa configuration se fait par l'intermédiaire de l'écran tactile. Il faut un peu d'habitude pour accéder facilement aux paramètres désirés, et le tactile n'est pas aussi fonctionnel que sur une tablette.

Encombrement GoGros ?
Petite mais on rêverait de bien plus petite, légère mais elle parait lourde au vue de ses dimensions (167g).
A coté d'un LX100 (12 Mégapix également), elle est plus petite, mais pas tant que ça.
GoPro hero 6 en photographie

Au jour d'aujourd'hui, c'est tout de même ce qui se fait de mieux, alors pas d'hésitation je l'emporte et je m'adapterai ... comme a dû le faire mon arrière grand-père avec sa chambre photographique de 20 kg, c'est ce qui se faisait de mieux à l'époque et certains ont fait le tour du monde avec !

Mode Pro
Pour un photographe habitué aux modes classiques de prise de vue PASM, le système proposé est un peu déroutant. GoPro n'est pas issu du monde de la photographie et cela se sent.
Le mode "Automatique" est un mélange de priorité Vitesse et de ISO auto, l'ouverture étant fixe.
A retenir le mode "Pro Tune" : C'est uniquement dans ce mode que l'on peut accéder à d'autres réglages autre que "Automatique".

La GoPro est une sensible
La taille du capteur n'est pas connue, mais sachant que sa focale est de 3mm équivalent 15mm en 24x36, on peut en déduire qu'il fait environ 1/2", ce qui n'est pas si mal, pas si petit que cela, en tous cas nettement mieux qu'un capteur de smartphone.
La sensibilité va de 100 à 6400 iso, sachant qu'au-dessus de 800 à 1600 iso, il faut s'attendre à avoir des images bruitées.
Les paramètres permettent de limiter les iso max et min à utiliser.

Bonnes résolutions
12 Mégapixels soit une image de 4000x3000 en format 4/3. Il n'y a aucun paramètre dédié pour modifier le nombre de pixel. Le format de l'image non plus n'est pas modifiable et reste en 4/3.
Sinon 12 Mpix est plus que suffisant, de quoi remplir un grand écran d'une TV 4K.

Speed vitesses
Le choix des vitesses est le suivant :
Automatique, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000 et 1/2000 seconde
Ces vitesses sont plutôt élevées, normal ... il ne faut pas oublier que c'est une caméra d'action.
Du coup, ces choix de vitesse n'ont que peu d'intérêt, ce sont les vitesses lentes justement qui auraient été intéressantes.
En mode automatique, les vitesses s'adaptent à la situation en fonction de la sensibilité min/max programmée et peuvent descendre bien en dessous de 1/125s.

Un mode nuit
La vitesse est programmable de 2 à 30s, ainsi que automatique. Ce mode est censé générer un rendu propre à la nuit, ni trop sombre ni trop clair.

Objectif Pro
Que dire ? GoPro n'est pas bavard sur ses caractéristiques ! C'est un objectif grand angle (FOV 123°x95°), à focale fixe de 3 mm équivalent à un 15mm en 24x36 et à ouverture fixe f2,8 (d'après les données EXIF).
Formats large et Linéaire
En photographie nous avons accès à deux formats d'image : le Large qui est le grand format, comme si l'image était projetée sur une sphère, et le format Linéaire ou l'image présente une vue aplatie.
En mode Large, les lignes sont courbées, le champ est maximum, ici en profil "plat",
GoPro hero 6 en photographie
et profil "GoPro"
GoPro hero 6 en photographie

 et en mode Linéaire, les lignes sont droites, le champ est moins large, ici en profil "plat",
GoPro hero 6 en photographie
et profil "GoPro"
GoPro hero 6 en photographie
Le mode Linéaire est le plus proche de la réalité et fournit des images peu déformées.

Profils colorimétriques Gopro et plat
Il est possible de choisir entre deux profils, un intitulé "GoPro", un mode de couleur légèrement contrasté et saturé, un rendu assez classique, ou bien un profil "plat" relativement neutre permettant de retoucher ses photos à postériori.
Le Forum des Halles déjà vu au-dessus mais ici en profil "GoPro"
GoPro hero 6 en photographie

ProGondeur de champ, Faisons une mise au point
La GoPro travaille en mode hyperfocale, sans mise au point.
Cela se comprend, une caméra d'action doit être robuste, un objectif fixe est l'idéal, pas de zoom, sans mise au point ni diaphragme !

Avec un test simple, on peut évaluer la distance minimum de mise au point, on supposera que la distance maximum est bien l'infini.
A 10 cm c'est flou, à 20cm presque bien, on peut en déduire que la netteté est bonne de 30 cm à l'infini,
GoPro hero 6 en photographie
Donc laisser au moins 20 cm d'écart avec son sujet.
A savoir: le logiciel interne travaille la netteté de l'image avec trois valeurs de paramètre au choix pour avoir des images plus ou moins "piquées".

RawGo
Je crois que c'est une nouveauté, la Héro6 est capable de fournir des photos en RAW, c'est à dire un fichier contenant les données brutes du capteur, à charge au photographe à l'aide de son logiciel de traitement de travailler la photo avec bien plus de possibilités.
Ce format est indispensable sur un vrai appareil photo, mais ici, sur une GoPro, je doute de l'intérêt. Le fait de choisir ProTune en mode "plat" (sans filtre) permet déjà d'avoir de belles possibilités de retouche sur la photo.

HDR
Le rendu des couleurs est plutôt relevé mais sans excès, proche du profil GoPro, il permet surtout de donner du détail dans les ombres et éviter les parties surexposées.
GoPro hero 6 en photographie HDR

GoPro hero 6 en photographie HDR
Le HDR est plutôt réussi et donne de belles images, mais il ne sera pas utilisable avec un sujet en mouvement.

Rafales à GoGo
Ah voilà un mode pour laquelle la caméra est faite : de 3 à 30 photos en 1 à 6 secondes, l'idéal pour faire des animations en gif, ou être sûr d'avoir le bon cliché au bon moment.

Prise de vue accélérée (Time Lapse et hyperlapse)
Avec ces fonctions, nous sommes à la limite entre la photographie et la vidéo, un mélange des deux...
Nous avons 3 choix :
  1. Vidéo accélérée
  2. Photos accélérées
  3. Photos de nuit accélérées
Pour les 2 premiers, les paramètres proposent une suite de valeurs d'intervalles : 0,5 (intervalle par défaut), 1, 2, 5, 10, 30, et 60 secondes, mais pas de programmation personnalisée.

Vidéo accélérée : La caméra prend une multitude de photos à l'intervalle défini, puis elle se charge de réaliser la vidéo aussitôt la fonction arrêtée. La vidéo est générée à 30fps.
La caméra a tenu 4h à la fréquence de 1 image par seconde, soit 5 minutes de vidéo.
Petite remarque, pas de choix du format de l'image, en Large d'office.

Photographies accélérées : La fonction prend une photo à chaque intervalle de temps et permet la réalisation de time lapse, ou bien elle peut servir comme une rafale lente afin d'être sûr d'avoir le bon cliché.
Le photographe aura la possibilité d'appliquer tous les réglages désirés sur ses photos avant de générer son time-lapse.
A noter que les photos subissent une compression jpeg plus importante pour cette fonction, dans le but probablement de minimiser l'espace disque. Les fichiers font 2,5Mo au lieu de 6 à 8Mo habituellement.
Il sera nécessaire d'utiliser un logiciel spécifique pour générer la vidéo, comme time lapse assembler sur Mac, ou tout simplement l'application GoPro Quik qui fera cela très bien.

Photos de nuit accélérées : Ici les intervalles de temps sont bien plus long : Automatique, 4, 5, 10, 15, 20 et 30 secondes, et 1, 2, 5, 30 et 60 minutes ! Encore faut-il que la batterie tienne le coup si l'on désire toute une nuit ? ... facile ... il suffit de brancher une batterie chargeur.
J'ai fait quelques essais, mais il ne faut pas rêver à de belles animations avec en fond la Voie Lactée, on voit bien quelques étoiles, mais par nuit noire, on touche les limites du petit capteur. Ce mode ne devrait pas être si mal dans une ambiance urbaine avec les lumières de la ville.

Quelques exemples
Une Vidéo accélérée, intervalle de 5s, les nuages au-dessus du Pic de Bures.

Voici un test d'hyperlapse, Vidéo accélérée, intervalle 0,5s. Je tiens la Gopro avec une poignée, ce qui entraîne des images un peu secouées, l'idéal serait de faire avec une gimbal pour stabiliser.

et Photo de nuit en accélérées, 30s entre image

Zoomzoom
Il y a même un zoom sur notre GoPro, mais il est numérique. L'image pour garder la même définition sera retravaillée par un algorithme d'interpolation, donc à user avec modération, et d'ailleurs comme le mode d'utilisation du zoom est particulièrement mal commode, pas de crainte à avoir, on ne l'utilisera quasiment jamais.

Contrôle d'exposition
Il est possible de forcer une correction d'exposition par pas de 0,5 ev.
Ce paramêtre pourra être utile dans des ambiances très lumineuse comme la neige, ou l'inverse pour reproduire une ambiance sombre d'une cave.

Déclenchement
Au déclenchement, la prise de photo n'est pas immédiate, environ 0,5s après l'appui.
Si l'on reste appuyé sur le déclencheur, la caméra continue de prendre des photos à un intervalle de 0,5s.

TéléGommande à distance
Il existe deux possibilités de télécommande, soit le boitier dédié de chez Gopro qui se fixe au poignet, soit l'application Gopro sur son smartphone. Cette deuxième solution à l'avantage d'être très économique mais moins commode dans l'action.
La télécommande est très pratique, la caméra ayant un déclencheur plutôt dur, le risque de bougé est important surtout que la caméra est très légère.
De plus l'écran du smartphone est bien plus agréable et bien plus facile à utiliser. Avec l'application, on retrouve tous les réglages, et la programmation en est largement facilitée.

Pour les solitaires comme moi, la télécommande est aussi une aubaine, surtout en vidéo, afin de se filmer en situation. En photographie pour un selfie au bout d'une perche par exemple, comment faire sans cela ? quoique il existe des commandes vocales, mais je ne les ai pas mises en oeuvre, je ne m'imagine pas parler à ma caméra avec tout le ridicule de la situation ...
J'ai testé la distance ... à 30 mètres toujours la connexion, c'est à peine si je distingue la GoPro à cette distance, c'est déjà pas mal.

La connexion est assez facile (testée sur un J7 Samsung), il faut le wifi et le bluetooth sur le smartphone, ensuite on lance l'application, puis on choisit dans le menu l'onglet "Caméra", puis la caméra (je suppose que l'on peut en avoir plusieurs de déclarés),
GoPro hero 6 en photographie
Et accès à l'écran principal
L'accès aux paramètres se fait par l'icône de droite
La programmation est ainsi bien plus simple que directement sur la caméra, ainsi que les prises de vue, mais revers de la médaille, la consommation électrique augmente et la batterie se décharge plus vite.

Autonomie
Difficile de dire exactement la durée d'une charge de batterie, cela dépend de tellement de facteurs.
C'est sûr la batterie n'est pas bien grosse, et le processeur de la caméra est très puissant pour filmer en 4K, la batterie se vide inexorablement, et son changement n'est pas aisé quand on est in situ, dans l'action !
Par contre pas besoin de sortir la batterie pour la recharger, un câble usb C suffit, avec un chargeur ou une batterie externe de recharge.

Accessoires
En voici un difficile à trouver dans la foule des accessoires GoPro ... un pare-soleil ! Et pourtant ce dernier n'est pas un luxe, dès les premiers essais, j'ai remarqué un voile sur mes images quand le soleil tombait sur la lentille de l'objectif, plus particulièrement en forêt.
Celui-ci tient bien sur la caméra, on le trouve sur Ebay, il est proposé en plusieurs couleurs, à part gris ou noir, les autres sont à éviter au risque d'avoir des reflets colorés.
GoPro hero 6 en photographie pare-soleil

360° ? allez Go !
Et si on faisait de la Virtual Reality ? 360° ? pourquoi pas ? Certes il existe la GoPro Fusion pour cela, ou bien la Ricoh Theta, mais on peut le faire aussi avec une GoPro normale, à l'ancienne ... ce qui reviendra moins cher (!), certes, un peu plus compliqué, et uniquement de la photo, pas de vidéo.
Il nous faut pour la prise de vue, un trépied avec au minimum une rotule graduée, et au mieux une Nodal Ninja ou équivalent, sans oublier ensuite un logiciel d'assemblage panoramique, PtGui dans mon cas.
On travaillera en mode Large afin d'avoir un champ maximum.
La GoPro en position verticale a un champ de 94°, quatre photos du plan horizontal seront suffisantes, plus le ciel et le sol, soit six photos.

Défauts
La mise en veille : l'arrêt de la caméra n'est pas simple, il faut un appui long sur le bouton on/off, et il faut appuyer fort. Normalement l'appareil passe aussi en veille tout seul au bout d'un certain temps, cela est bien plus commode, et fonctionne plutôt bien, sauf dans le cas d'utilisation de l'application sur smartphone, l'arrêt de l'application n'arrête pas la caméra, qui je suppose, continue à voir une connexion wifi et bluetooth et ce, jusqu'à épuisement de la batterie.
Il est conseillé d'arrêter la caméra en utilisant sur l'application le bouton on/off caméra.
A noter que la caméra en passant en veille, réinitialise son fonctionnement au mode par défaut défini dans les paramètres, soit vidéo, et donc l'instant suivant, croyant prendre une photo, c'est la vidéo qui risque d'être lancée pour un certain temps (c'est du vécu !).
Le cadre : ce boitier indispensable permet de fixer la caméra à tous les systèmes divers et variés de fixation. Ce cadre à un défaut, il ne permet pas l'ouverture de la trappe, et donc, pour recharger la caméra, il faut l'enlever de son boitier et cette tâche n'est pas si facile, la fermeture du boitier étant particulièrement dure.
Ce cadre a un autre défaut, il recouvre le microphone supérieur ... c'est ballot !
Il existe sur le marché un cadre permettant l'ouverture de la trappe, un autre ici.
Niveau électronique : La gopro n'utilise pas son niveau électronique pour affecter une position à la photographie. Résultat les images prisent en verticale se retrouvent "couchées", pas terrible, il faut les retourner dans son logiciel Pc/Mac.

Ça ne le fait pas
Le flash, non, mais cela ne nous empêche pas d'utiliser un projecteur à led vidéo si nécessaire.
Le bracketing, non, mais il existe un mode HDR.
Le retardateur, non, c'est pourtant une fonction très pratique que j'utilise souvent, mais ici la télécommande peut remplacer en permettant un déclenchement à distance sans toucher la caméra.

Go Galerie
Même si cette caméra n'est pas parfaite en photographie, on peut tout de même se débrouiller avec cette GoPro et jouer avec le grand angle, en se rapprochant de son sujet sans hésitation.
Ci dessous quelques images dans Paris, en mode Linéaire et profil plat, et quelques retouches sous LightRoom.
Sculpture Ecoute de Henri de Miller devant St Eustache
GoPro hero 6 en photographie
 Un fleuriste
GoPro hero 6 en photographie
 La Nymphe de Maillol au Jardin des Tuileries
GoPro hero 6 en photographie
 La Pyramide inversée du Louvre
GoPro hero 6 en photographie
Dans les couloirs du Louvre
GoPro hero 6 en photographie
 La Pyramide du Louvre
GoPro hero 6 en photographie
 Vitrine parisienne
GoPro hero 6 en photographie
 Vitrine parisienne
GoPro hero 6 en photographie
 Couloirs du métro
GoPro hero 6 en photographie
 Exposition Willy Ronis
GoPro hero 6 en photographie
 Columbarium du cimetière du Père Lachaise
GoPro hero 6 en photographie
 Cimetière du Père Lachaise
GoPro hero 6 en photographie
 Cimetière du Père Lachaise
GoPro hero 6 en photographie

Suite de la galerie GoPro Hero6 dans le massif Alpin du Dévoluy.
Les mélèzes
GoPro hero 6 en photographie

GoPro hero 6 en photographie
En mode HDR,
GoPro hero 6 en photographie
Relais sur la Crête des Beaumes
GoPro hero 6 en photographie
En mode HDR, dans les gorges de la Souloise,
GoPro hero 6 en photographie
En mode HDR,
GoPro hero 6 en photographie

Gonclusion ?
La Héro6 ne se débrouille pas si mal avec son bel objectif grand angle équivalent à un 15mm, avec de belles couleurs, ainsi qu'une dynamique très correcte pour un petit capteur, on peut déjà faire de belles choses avec.
Mais voilà, un photographe a plutôt besoin d'un appareil un peu plus polyvalent, avec un objectif normal, avec une bonne prise en main, un viseur ou un écran bien lisible.
Malheureusement la Héro6 en photographie classique est trop limitée, elle ne servira qu'en dépannage à moins que l'on soit un fan du grand angle. Il faut garder en tête que c'est une caméra faite pour les conditions difficiles, et elle sera parfaite pour cela.
Je vais donc lors de mes randonnées emporter aussi mon appareil photo...


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test objectif Panasonic 14 mm f2.5 pour µ4/3

Numérisation des plaques photographiques