Bague Nikon G - micro 4/3

Après vous avoir exposé la bague OM-micro 4/3 pour les objectifs Zuiko Olympus, voici une bague permettant de monter les objectifs Nikon sur les appareils au format micro 4/3.
Cette ci est notée pour la baïonnette AF-G mais elle couvre aussi tous les autres types d'objectif.


Ce modèle à été acheté chez Digital Accessories pour moins de 30 €.
Les objectif G de chez Nikon ne possèdent pas de bague de diaphragme, et donc le réglage manuel est impossible. Par contre ils possèdent bien une came mécanique de commande. Montés sur du µ4/3, il faut pallier cette absence, c'est la bague qui va offrir au photographe une commande manuelle du diaphragme que vous pouvez apercevoir ci dessus, avec une graduation de 0 à 6.
On a pas l'information de la valeur du diaphragme, le réglage de 0 à 6 est au mieux de la plus grande ouverture en 6, et la plus petite en 0. Ce n'est pas l'idéal, la commande n'est pas très précise ... 
Par contre avec des objectifs plus anciens, comme les AF-S, le dia est direct sur l'objectif, plus besoin de cette commande !
A nous les superbes objectifs Nikkor !! ... sur notre appareil micro 4/3 qui parait bien riquiqui à coté de certains cailloux !
Ci dessous avec le 50mm f1,4, un objectif moderne, d'excellente qualité.

Ou bien ce Nikkor micro 105mm f2,8
Attention, la focale est multiplié par 2, soit ici 210mm, un pied devient indispensable, surtout que l'on perd la stabilisation VR. Le réglage de la distance est manuel ... et très fin en macro à cette focale !

Ci dessous photographies faites au 300mm f4, un objectif déjà ancien, ici pointé sur la lune, et un crop à 100% pour apprécier la finesse de l'image, les 16 millions de pixel du GX1 sont les bienvenues :



Ce 300mm (soit 600mm) permet des photographies avec des effets de flou d'avant et d'arrière plan bien prononcés.

Avec une telle bague, on perd l'auto-focus, le réglage de distance est manuel en s'aidant de la loupe intégrée de l'appareil micro 4/3, de même pour le diaphragme que l'on règle en fonction de l'effet recherché (profondeur de champ, flou ou netteté des arrières plans) ou de la luminosité ambiante. On travaillera en mode A (aperture), la vitesse étant ce qu'il reste d'automatique, elle s'ajustera pour une bonne exposition. On pourra aussi jouer sur la sensibilité pour retrouver une valeur de vitesse acceptable.
Vous l'aurez compris, l'utilisation d'objectif via une bague d'adaptation n'est pas aussi facile que les objectifs micro 4/3 tout automatique, mais on retrouve là un autre plaisir de photographier, plus réfléchi, au rythme plus lent, à l'ancienne !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test objectif Panasonic 14 mm f2.5 pour µ4/3

Numérisation des plaques photographiques